Christ et le rayonnement de la réalité

Christ est la réalité : Il est le Corps de toutes les ombres de la création. Cela signifie que tous les domaines suscités par ce que Dieu a créé ont aussi leur réalité en Lui. Si une chose ne peut s’identifier à Lui, comme l’ombre de la main d’un homme qui correspond à sa main, c’est que son origine est le Péché. Afin que la réalité remplace toutes les ombres dans la création, elles doivent passer par la croix. Alors ce qui a Son origine dans la réalité spirituelle et positive, se relève par la puissance de résurrection. C’est l’examen de la croix sur toutes choses, pour les manifester par Christ, la réalité et la vie.

Il est écrit qu’au commencement était la Parole, et que tout a été fait par Elle. Aucun croyant n’ignore que Christ est la Parole, mais peut-être ne sait-il pas ce que cela signifie. S’Il est l’Oint et l’apôtre de Dieu, c’est parce qu’Il est la Parole Créatrice, la réalité, source de toute justice. Dans le plan de Dieu, la création est en fait le rayonnement de Christ, qui est Lui-même l’expression de Dieu. Ainsi, tout vient de Dieu.

Après la chute, à cause du péché, Christ n’est plus seulement, le centre de la création juste. Il devient aussi le dernier homme de l’ancienne création qui est détruit à la croix. Dieu ne pouvait laisser Satan épuiser la justice de Son œuvre. Maintenant, la parole de la croix (toujours Christ) dépouille toute expression du Péché jusqu’à la rédemption complète dans la foi. Christ est aussi la parole (la bénédiction et la promesse) du renouvellement de toutes choses à Son image.

Les ouvriers du Seigneur ont tous cette œuvre en commun. C’est ceux qui bâtissent avec de l’or, de l’argent et des pierres précieuses, des produits de la réalité.

La vision de Christ que nous avons est le renouvellement à la connaissance de la volonté éternelle de Dieu. Il a besoin d’ouvriers se consacrent, ou plutôt, qu’Il consacre au perfectionnement de la vision. Mais malin ruse, même dans les saints, pour détourner les regards de la lumière de l’Evangile. Il fait des hommes ignorants, des gardiens et des artisans de la corruption de la doctrine. Heureusement, le Seigneur sait qui travaille pour Lui et par Lui. Il faut exclusivement la parole de Christ dans l’œuvre, car toute autre chose est une œuvre morte. Et sans communion de Sa mort (la croix) et de Sa résurrection par Son Esprit (Sa parole), nous sommes inutiles.

La parole de Christ débordant dans nos cœurs par la foi, nos domaines sont approvisionnés. Non seulement l’Esprit le fait-il en nous-mêmes, mais nous avons alors une grâce pour d’autres. Les ministres sont des dons extraordinaires pour cela, lorsqu’ils ont cette vision. Sinon, ils sont inutiles à l’économie de Dieu, et détruisent Son œuvre, plutôt qu’ils ne coopèrent par la vision céleste.

Comme il est écrit : « nous sommes la bonne odeur de Christ parmi ceux qui sont sauvés et ceux qui périssent ». Et nous rendons grâce à « Dieu qui répand en tout lieu l’odeur de Sa connaissance ». Nous sommes en effet, la colonne et l’appui de la vérité, si nous ne perdons pas le témoignage de Christ.

Oui, la parole de Christ est la parole de la vérité (réalité), qui devient « vie » dans ceux qui croient. Afin qu’ils aient Son caractère par la sanctification de Sa parole et renouvellement de leur intelligence, pour la nouvelle vie. C’est le but du perfectionnement des ministères, selon la parole : « sanctifie-les par ta vérité, ta parole est la vérité ».

Alors la parole de vie est le moyen d’approvisionnement pour tous les domaines. Afin que ceux qui croient, soient renouvelés dans Sa vision, selon l’espérance de Sa ressemblance. Mais vous pouvez voir dans bien d’autres de mes enseignements, que la gloire est plus large : elle est collective. Il y a diversité de sagesse dans la même vie divine en nous, qui est Christ Lui-même. Chaque domaine dans chaque croyant doit être approvisionné, afin que nous exprimions ensemble la plénitude de Christ.

C’est à cela que Dieu nous destine, et cela est effectivement en marche. Mais notre coopération avec l’Esprit dans la parole, nous vaut de jouir d’une gloire individuelle. Sa présence en nous est le gage de cette œuvre qu’Il mène à la perfection, selon la foi.

Tout ce qui n’est pas approvisionné de Christ est un domaine mort, qui ne peut exprimer que les ténèbres. Ces œuvres sont parfois reconnaissables par la loi, mais dans ce cas, notre discernement ne dépasse pas la morale humaine. Nous ignorons peut-être que selon nos principes, nos désirs et nos meilleures intentions, nos œuvres sont mortes. En effet, tout ce qui n’est pas l’expression de Christ est la mort, car Lui seul est la vie. Peu importe notre jugement personnel : ce ne sont pas les pensées de Christ. Christ est la réalité : toute sagesse et gloire de Dieu, dans tous les domaines approvisionnés.

Si nous sommes éclairés et renouvelés, alors nous sommes le rayonnement de la lumière de Christ en nous. Que Sa lumière brille sur la création pour Sa connaissance, Amen.