Mon histoire

Je m’offre ici l’occasion de présenter mon appel dans le Seigneur.

Plusieurs fois en l’espace de trois ans, Il m’a parlé par Son Esprit. Certaines choses étaient ponctuelles : par trois fois, j’ai littéralement entendu Sa voix. Et d’autres fois, Il m’a adressé des prophéties et des visions nocturnes. Mais je ne livrerai pas toutes.

Jusqu’à aujourd’hui, l’Esprit me parle de manière profonde chaque jour que Dieu fait. A Lui soit la gloire en Jésus-Christ notre Seigneur ! C’est Lui le témoin fidèle et le Vivant ; Amen.

Lorsque mon Dieu a évoqué le « ministère de vie », j’étais alors jeune dans la foi. Je ne comprenais pas grand-chose à ce mystère de ma vocation. Maintenant je sais en quoi elle consiste.

Il m’a montré l’assemblée ignorante du témoignage qu’elle doit rendre. Et en considérant où j’en suis à présent, je n’étais pas beaucoup plus au fait que la masse. Mais le Seigneur savait déjà comment Il me conduirait.

Environ deux mois avant que je baigne dans l’amour de Dieu, le baptême du Saint-Esprit, Il m’adressa une prophétie. Il me dit 1) qu’Il connaissait mon « grand désir de détruire » (les œuvres mortes).

L’interprète de l’Esprit ne pouvait pas être plus précis, faute du langage spirituelle. Pour moi, je priais sans cesse contre l’injustice : partout où j’allais, mon témoignage était tourné contre les esprits méchants. Le Seigneur que je sers dit qu’Il me donnerait « autorité pour cette œuvre ».

Si vous reconnaissez mon ministère, vous savez que mon témoignage est lumière dans de Christ. Car Il m’a enseigné la justice de Dieu opposé aux œuvres mortes ; merci ô Dieu de lumière.

Il m’a dit 2) qu’Il me conduirait « dans une dimension que je ne saurais pas comprendre ». Mais Il se servirais de moi « pour plusieurs choses dans l’Eglise ». Et Il a ajouté : « ne regarde pas au fait que tu es jeune ».

Comme mon Dieu me l’a aussi dit en témoignage, personne ne connait ma souffrance. Et depuis, quelle souffrance incompréhensible ! Mais mon Dieu ma soutenue avec fidélité ; Hallelujah ! J’ai confiance dans le Seigneur que toute grâce est pourvue pour moi-même, et pour ceux qui m’écoute ; Amen.

Un an plus tard, l’Esprit a mis une parole dans mon cœur : « Délivre ceux qu’on traine à la mort, ceux qu’on va égorger, sauve-les ! » En ce temps, j’étais membre d’une dénomination, où Satan était plein d’œuvres, de sorte que j’en sortis spirituellement agonisant.

Je dois dire que les manœuvres du diable ont été nombreuses pour me décourager et me détourner. Il me fallait d’abord échapper aux forces spirituelles de toutes sortes. Toutefois, j’ai commencé mon humble service quelques mois après, transcrivant mon témoignage croissant par la foi.

Durant plus de six ans, c’est-à-dire jusqu’à ce jour où j’écris, le Seigneur a travaillé à ma foi. De même, je travaille à mon témoignage, afin qu’il soit aussi un luminaire qui balise le chemin de la vie.

Or, à Dieu la gloire à la louange de Sa grâce en Jésus-Christ notre Seigneur. Dieu a fait de Lui toute sagesse pour nous, un salut complet, par la foi inébranlable et un témoignage pur. Que ceux qui entendent ce que l’Esprit dit à l’Eglise, ne s’endurcissent pas.